1ère plateforme de vente en ligne de pièces auto d’occasion entre professionnels

Contactez-nous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Le développement du drive

Concept apparu aux Etats-Unis en 1940 dans les enseignes de restauration rapide, le drive est aujourd’hui répandu dans le monde entier. Praticité et rapidité, il a pour but de se faire servir tout en restant dans son véhicule. Fast-food, grande distribution, boulangerie… les enseignes ont bien compris comment développer une clientèle toujours plus large. Regardons d’un peu plus près comment le drive a changé nos habitudes de consommation et de vie.

Le concept du drive

Le principe du drive est aujourd’hui très répandu en France. En effet, vous n’avez pas envie de faire vos courses et attendre de longues minutes en caisse ? Vous préférez manger un hamburger ou autre ailleurs qu’au restaurant ? Ou encore, vous souhaitez acheter votre baguette de pain sans descendre de votre voiture ? Vous avez sans doute déjà essayé le drive ?

Il existe réellement 3 modèles de drive. Tout d’abord, vous avez le « drive solo ou drive out » qui ne se situe pas à côté d’un magasin. Il s’agit d’un drive avec un grand entrepôt pour servir ses clients. Ensuite, il existe le drive « adossé ou drive in ». Dans ce cas précis, le drive jouxte le magasin. Néanmoins, il possède sa propre réserve afin de s’approvisionner de façon autonome. Dernièrement, on parle du drive « picking ou point de retrait magasin ». Les produits sont directement issus du magasin.

Dans tous les cas, l’idée reste la même. L’acheteur a seulement besoin de se déplacer en voiture et le tour est joué ! Mais alors, pourquoi un tel engouement ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ne plus se déplacer en magasin ?

Les types de drive

La restauration rapide

Il s’agit certainement du système de drive le plus connu et le plus ancien. En effet, toutes les enseignes de fast-food célèbres s’y sont misent depuis très longtemps. Par exemple, McDonalds, Burger-King ou encore KFC. Vous avez soit le choix de pouvoir accéder au restaurant où vous rendre sur le chemin du drive. Si vous choisissez la deuxième option, un circuit bien rodé vous y attend. Tout d’abord, vous passez l’étape de la commande. Le plus souvent, vous devez parler à une borne reliée à un employé qui enregistre votre demande. Ensuite, vous continuez votre chemin pour arriver à l’étape du paiement et enfin à la récupération de votre commande. Le tout sans bouger de votre voiture.

La grande distribution

Les magasins de grande distribution ont également bien compris l’intérêt de ce système. Pour faire simple, il vous suffit de vous rendre sur le site internet du magasin de votre choix. Puis, vous sélectionnez les articles que vous souhaitez acheter. En dernier lieu, vous devez valider votre panier et définir la date et l’heure où vous passerez récupérer vos courses. Une fois arrivé à votre borne de drive, scannez le code barre de votre commande ou votre carte de fidélité. Cette action permet d’avertir les préparateurs de commande de votre arrivée. Enfin, ouvrez votre coffre pour y ranger vos courses et c’est déjà terminé.

Les magasins (habillement, bricolage, restaurant…)

En ce qui concerne les magasins de ce type, le drive proposé est le point retrait en magasin. C’est-à-dire que le client doit se déplacer à l’intérieur pour récupérer sa commande effectuée sur internet ou par téléphone. L’avantage pour l’acheteur est qu’il aura eu le temps de regarder tous les produits sur le site internet de l’entreprise. Par ailleurs, le règlement est déjà fait, il n’a plus qu’à prendre son sac avec ses nouveaux achats. Un système très rapide.

Des drives de service

On n’y pense pas toujours, mais d’autres types de drive-in existent. Sur ce sujet on retrouve par exemple les cinémas. Et oui, regarder un film en plein air à bord de son véhicule ne date pas d’hier. Pour cela il suffit, d’un grand espace plat sans arbre, d’un écran géant, et d’un autoradio. Une fois dans votre voiture et après avoir loué un canal radio au cinéma pour entendre le son, le film peut commencer.

Dans une autre ambiance, et suite à la pandémie, effectuer un dépistage Covid-19 est possible sans quitter son véhicule. En quelques mots, ouvrez votre fenêtre, baissez légèrement votre siège et laissez le personnel médical faire le dépistage. Certes, ce n’est pas agréable, mais le côté drive, rend les choses plus rapide.

Trouvez votre
pièce auto d'occasion
par ici !

Étape 1/3

La pandémie du Covid-19 a-t-elle contribué à l’essor du drive ?

A première vue, il faut le dire, le virus a modifié en partie nos habitudes de vie. Souvenez-vous, lors du premier confinement, nous entendions toutes sortes de théorie sur comment attraper ce virus. Certains laissaient même leur course dans leur garage pendant un moment pour être sûr de ne pas contaminer le frigidaire et les placards. Dans cette atmosphère, nos supermarchés ont été pris d’assaut et les drives également. Si habituellement nous pouvions commander nos courses et venir les chercher quelques heures après, cette fois, il fallait parfois attendre parfois plusieurs jours. Pour les magasins de type électroménager, bricolage, habillement, équipement de la maison, par exemple, le « click and collect » était devenue la règle. Dans ces conditions, nous commandions sur internet nos articles et venions les récupérer sur le parking du magasin. Face à la fermeture obligatoire de leurs établissements, ce système a permis aux commerçants de maintenir un minimum de chiffre d’affaires.

En ce qui concerne la grande distribution, le drive a rapporté plus de 9 milliards d’euros en 2020. Un chiffre vertigineux qui s’explique par le fait que la pandémie a naturellement contribué à son succès.

Recevez toute l'actualité FRPA dans votre boite e-mail.

Pas de panique, FRPA vous enverra cette newsletter uniquement 1 fois / mois.



Les avantages et les inconvénients du drive

Les avantages

Pour commencer, d’un point de vue du consommateur, le drive est un véritable gain de temps. En premier lieu, l’acheteur peut choisir en toute sérénité ses articles. Aucune file d’attente, aucun stress, faire ses courses peut se faire dans un véritable havre de paix (Si, si vraiment !). Autre avantage et pas des moindres, la réduction des achats impulsifs. Aucun paquet de gâteaux ne sera ajouté en plus dans votre caddie : C’est donc un budget respecté.

En ce qui concerne le distributeur, assurer un service de drive pour ses clients est aussi avantageux sur certains aspects. Par exemple, le coût d’une ouverture de drive est nettement inférieur qu’un supermarché. Pour quelle raison ? Aucune décoration ou théâtralisation n’est nécessaire. Pas d’installation de ligne de caisse puisque le paiement se fait sur le site internet, c’est donc une économie sur la masse salariale.

Les inconvénients

Il faut bien trouver quelques inconvénients au drive malgré tout. Le consommateur dispose de moins de choix de produits. En effet, le distributeur ne peut pas référencer tous les produits de son magasin, la liste serait beaucoup trop longue. Néanmoins, ce qui est certain c’est qu’il s’assure que sa propre marque dit MDD est bien référencée. Sur ce sujet, l’un des inconvénients de l’acheteur est de ne pas pouvoir choisir ses propres produits. Par exemple, les fruits et légumes ou encore la date de péremption. Pour certain, cela peut être dérangeant. Néanmoins, le magasin doit s’assurer de la fraicheur de ses produits et doit vous proposez une DLC suffisamment longue.

Enfin, pour le distributeur, le principal inconvénient est la baisse des ventes. Forcément, s’il y a moins de choix, cela se répercute sur les ventes. Par ailleurs, si la fin des achats impulsifs est avantageuse pour le consommateur, c’est l’inverse pour le distributeur. Sur ce sujet, pour pallier à cela, ne soyez pas surpris en tant qu’acheteur, de vous voir proposer des produits complémentaires lorsque vous ajouter un article dans votre panier. Par exemple, si vous avez décidé d’acheter des gâteaux apéritifs de type « tortillas », vous vous verrez certainement proposé un guacamole pour compléter votre panier. Ingénieux !

Enfin…

On parle de drive dans la restauration, pour faire ses courses, dans les magasins… Et pourquoi pas dans l’automobile ? Serait-il envisageable de procéder à une révision de sa voiture tout en restant à l’intérieur ? Par exemple, vous souhaitez qu’un garagiste contrôle vos niveaux d’huiles. Vous allez donc dans un drive dédié, et en quelques minutes le professionnel procède à une vérification de l’ensemble. Mais aussi, pourquoi pas reprendre cette idée, cette fois pour le changement d’une pièce rapide (essuie-glace, ampoule…) ?

Dans tous les cas, n’oublions pas que même si le « tout voiture » présente des avantages non négligeables, le contact et l’humain reste essentiel. Se rendre chez son épicier, son boucher ou encore son maraicher est tellement plus agréable. N’oublions pas de prendre notre temps et de vivre. La voiture, c’est bien, mais elle ne remplacera pas le contact humain et les petits plaisirs de la vie.

drive