1ère plateforme de vente en ligne de pièces auto d’occasion entre professionnels

Contactez-nous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

L’écoconduite

Le prix du carburant, l’impact écologique de la conduite ou encore les coûts d’entretien du véhicule : voici trois bonnes raisons d’adopter l’écoconduite. Avez-vous déjà entendu parler de ce terme à la mode depuis maintenant quelques années ? Pourquoi l’écoconduite est un comportement à adopter au maximum pour faire de nombreuses économies ? Réponse dans cet article.

Qu’est-ce-que l’écoconduite ?

On appelle « écoconduite » un comportement que les citoyens de la route peuvent adopter pour réduire leur consommation de carburant et donc limiter, entre autres, la pollution liée à la conduite. Depuis quelques années, ce terme prend de plus en plus d’ampleur. L’écoconduite fait même partie des critères de notation au permis de conduire. En effet, lors de l’examen, deux points sont attribués au candidat s’il respecte les principes de la conduite écologique.

Comment adopter une écoconduite ?

Nous avons relevé quelques astuces qui pourraient permettre aux usagers de la route d’adopter un comportement d’écoconduite et donc de réduire considérablement leur impact environnemental ainsi que les coûts liés à la consommation de carburant.

Entretenir les pneus du véhicule

Une voiture en bonne santé a besoin de moins de carburant pour rouler. Par exemple, si les pneus ne sont pas assez gonflés, cela peut entraîner une surconsommation de carburant. Pensez donc à faire vérifier la pression des pneus régulièrement. Vous pouvez très facilement trouver des pneus d’occasion de qualité et à des prix attractifs sur FRPA. FRPA vous permet aussi de trouver des pièces auto d’occasion de toute sorte de manière rapide et facile. Lorsqu’ils sont usés, il faut donc penser à les changer, tout comme les freins. A ce sujet, des freins en mauvais état entraîneront soit un freinage souvent trop brusque, et donc très polluant, soit au contraire un freinage trop lent.
D’après une étude du gouvernement effectuée en 2016, un véhicule mal entretenu peut entraîner une surconsommation de carburant jusqu’à 25%.

Plus généralement, un entretient global du véhicule lui permettra d’avoir un impact écologique moindre. Par exemple, une voiture où la vidange est effectuée quand cela est nécessaire consommera beaucoup moins.

Adapter sa conduite

Afin de consommer le moins possible, l’idéal est de démarrer doucement le véhicule et éviter les freinage brusque. De même, il faut au maximum adapter sa conduite afin d’éviter de se retrouver en surrégime. En effet, pour que le véhicule réduise son impact écologique, il ne faut pas attendre trop longtemps avant de passer au rapport de vitesse supérieur.

Couper le moteur et réduire la vitesse

Adopter l’écoconduite, c’est aussi accepter de rouler moins vite. En effet, réduire sa vitesse en roulant 10km en dessous la vitesse habituelle permet d’économiser jusqu’à 5 litres de carburant, ce qui n’est pas négligeable !

Il est également conseillé de ne pas laisser un moteur tourner dans le vide plus de 20 secondes. En effet, il est préférable de couper le moteur et de redémarrer le véhicule en temps voulu.

Planifier à l’avance les trajets

L’écoconduite, ce n’est pas seulement à l’intérieur du véhicule ! En effet, même si ce n’est pas toujours facile, une étude montre que le fait de planifier à l’avance vos itinéraires réduit de 80% la consommation de carburant.
Évidemment, cette action permet d’optimiser le temps de trajet et de choisir les itinéraires les plus adaptés. Ainsi, en anticipant, vous éviterez en général les freinages brusques et les accélérations inutiles.

Alléger le véhicule

Plus un véhicule est lourd, meilleure sera sa résistance à l’air et de ce fait, plus basse sera sa consommation de carburant. Dans l’idéal, il faut donc éviter le plus possible les portes bagages sur le toit, ou encore un support vélo. En effet, ces outils vont apporter un poids supplémentaire au véhicule et accentuer son impact écologique. Alors pour l’écoconduite, voyagez léger !

Trouvez votre
pièce auto d'occasion
par ici !

Étape 1/3

Choisir un mode de transport adapté à la situation

La voiture est très souvent un automatisme. Cependant, il peut parfois être intéressant de faire appel aux nombreuses alternatives à notre disposition. Par exemple, en optant pour les transports en commun sur les longs trajets, le vélo ou la marche à pied pour les distances plus courtes, nous contribuons à l’écoconduite.

Recevez toute l'actualité FRPA dans votre boite e-mail.

Pas de panique, FRPA vous enverra cette newsletter uniquement 1 fois / mois.



La vignette Crit’Air pour compléter l’écoconduite

Depuis quelques années maintenant, le système de vignette Crit’Air, ou « Certificat Qualité de l’Air » a été mis en place. Il s’agit d’un autocollant à placer sur le pare-brise avant des véhicules. Cette pastille de couleur va permettre de noter les véhicules en fonction de leur impact écologique. La vignette Crit’Air va rentrer dans un processus d’écoconduite. En effet, elle va permettre de filtrer l’entrer des véhicules trop polluants dans certaines villes concernées par des pics de pollution, ou dans les zones de circulation restreinte. A ce sujet, n’hésitez pas à aller lire notre article sur les vignette écologiques Crit’Air.

A ce jour, adopter une attitude écologique au volant est un acte qui peut très souvent être récompensé. En effet, on parle par exemple de bonus écologique pour écoconduite. Il a été mis en place en janvier 2018 et concerne :

  • Les véhicules dont le taux d’émission de CO2 est inférieur à 20g/km.
  • Les 2 ou 3 roues n’utilisant pas de batterie à plomb.

A l’inverse, afin de décourager l’achat des véhicules les plus polluants et encourager l’écoconduite, un malus automobile a été revu à la hausse en 2018.

Nous avons maintenant toutes les clés en mains pour adopter l’écoconduite ! Vous l’aurez compris, en plus de diminuer l’impact écologique des automobilistes, d’écoconduite permet de réduire le nombre d’accidents. De plus, ce comportement au volant dispose d’un avantage financier puisqu’il offre à l’automobiliste la possibilité d’économiser du carburant ainsi que de diminuer le coût d’entretien du véhicule.

écoconduite