1ère plateforme de vente en ligne de pièces auto d’occasion entre professionnels

Contactez-nous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Vans et fourgons aménagés

De plus en plus en vogue, les vans et fourgons aménagés permettent d’adopter une vie nomade et de changer d’horizon au gré de vos envies. Cependant, avant d’entamer l’aventure mobile, il est nécessaire de cerner ses envies et ses attentes, afin de voyager en toute sérénité. Evidemment il existe des obligations et des nuances propres à la circulation en van ou fourgon aménagé. L’aventure commence dès l’achat du véhicule ! Alors, quelles sont les spécificités liées à la possession et l’utilisation d’un fourgon aménagé ?

Vans, fourgons aménagés, quelle différence ?

Vous serez probablement amené à rencontrer les deux termes en recherchant ce type de véhicule. Mais finalement quelle différence existe-t-il entre un van et un fourgon ? Une question de taille, si on peut se le permettre ! En effet, les vans ou fourgons aménagés se déclinent selon leur volume, leur utilisation et vos besoins. Evidemment, on ne se tournera pas vers les mêmes modèles selon nos besoins ponctuels d’escapade en weekend, ou pour des vacances de plusieurs semaines en road trip. Dans certains cas, il est même possible d’adopter la vie en fourgon et une véritable préparation s’impose !

Ainsi, une fois vos besoins cernés, vous allez pouvoir soit vous tourner vers un van plus compact ou un large fourgon mieux équipé. En effet, le van est souvent plus petit, s’apparente plus à un véhicule de tous les jours dans lequel on ne tient pas debout, tandis que le fourgon est associé à un gabarit important permettant plus d’aménagements. Aussi, on parlera plus facilement de fourgon aménagé, proposant des équipements intégrés, là où le van permettrait surtout de circuler discrètement en transportant des affaires de voyage.

Le van compact propose souvent une hauteur de moins de 2m mais pouvant intégrer un toit dépliable. Certes moins confort, mais pour de courtes ou rares occasions cela fait souvent l’affaire ! Le fourgon quant à lui viendra mieux répondre à des besoins sur des durées plus longues ou plus fréquentes. Il est nécessaire de pouvoir cuisiner ou d’avoir ses propres sanitaires. Dans ce cas cependant, une homologation est à prévoir. Evidemment on ne prend pas immédiatement la route après avoir installé soi-même un lit et une cuisine dans son utilitaire !

Trouvez votre
pièce auto d'occasion
par ici !

Étape 1/3

Homologation de vans et fourgons aménagés

Les fourgons aménagés étant une catégorie particulière de véhicule, ceux-ci doivent répondre à certaines exigences pour passer le contrôle technique. En conséquence, celui-ci doit passer l’homologation VASP (Véhicule Automoteur Spécialement Aménagé en caravane) auprès du service d’état DREAL sur constitution d’un dossier.

Passer le contrôle technique est notamment nécessaire pour les assurances en cas d’accident, car un fourgon aménagé a un prix ! Mais alors que requiert cette homologation ? Pour l’obtenir, le fourgon doit contenir des équipements domestiques tels qu’une cuisine mix, un lit, une table et des chaises, en somme le minimum du confort vivable. Mais surtout, ce matériel doit intégrer le fourgon de façon fixe, et non pas amovible. Le fourgon s’apparente donc à un camping-car, permettant d’y vivre et demandant de répondre à des exigences similaires.

Ensuite la DREAL, service en charge des transports, doit venir valider les plans d’aménagement du fourgon. En effet, avoir les équipements ne suffit pas, il faut bien sûr que ceux-ci soient conformes aux exigences légales en vigueur. Les poids de tout ce qui vient meubler le fourgon doivent ainsi être répartis uniformément pour ne pas créer de déséquilibre. On le rappelle, le but du fourgon est qu’il puisse rouler en toute sécurité ! Si la DREAL considère que l’homologation est réussie, la carte grise du fourgon changera alors de catégorie pour passer de « CTTE » (véhicule utilitaire) à « VASP autocaravane » et pourra être assuré en tant que tel. Aujourd’hui, des services existent pour accompagner les particuliers dans leur aménagement de fourgon, afin de s’assurer que toutes les exigences soient respectées.

Recevez toute l'actualité FRPA dans votre boite e-mail.

Pas de panique, FRPA vous enverra cette newsletter uniquement 1 fois / mois.



Circuler et se garer en fourgon

Une fois son fourgon équipé et homologué, encore faut-il savoir où celui-ci peut être stationné. Bien sûr les règles changent selon le pays que vous visitez, mais également selon la zone ; territoire urbain, ville, zone naturelle, il est important de vérifier les autorisations. Pour s’y retrouver, il faut se fier à la catégorie de véhicule M1 du Code de la Route, incluant les véhicules de types « camping-car » et les véhicules légers particuliers. Concrètement, cela signifie que vous pouvez stationner en suivant les règlementations habituelles, sans dépasser la limite de 7 jours (en France tout du moins). Mais attention, le stationnement et le camping sont deux notions bien différentes. Si vous avez la possibilité de garer votre fourgon sur un emplacement de parking, cela ne signifie pas que vous pouvez y camper. Ainsi les toits dépliables doivent rester fermer, le mobilier ne doit pas être sorti, aucune cale ne doit être installée sous les roues. En sommes rien ne doit dépasser du véhicule. Pour cela, il faut vous rendre sur des aires dédiées au camping-cars, toujours dans le respect du terrain alloué.

Qu’en est-il alors de cette liberté que l’on pensait possible sans condition ? Avons-nous le droit de camper sur un bord de mer pour se réveiller face aux vagues ? Malheureusement, non. Cette fois, il faut se fier aux autorisations liées au camping sauvage, qui en France est toléré mais également réglementé. Pour les terrains privés cela va en revanche dépendre (sans surprise) du propriétaire, pour une durée maximale de 3 mois par an. Chez soi cependant, pas de limite de temps pour le stationnement. Votre van ou fourgon peut rester sur votre terrain à condition qu’il ne devienne pas une annexe de vie.

L’aventure en vans ou fourgons aménagés vous tente toujours ?

Malgré les exigences tester l’aventure en van ou fourgon vous tente toujours ? Sachez qu’il est possible (et souvent recommandé) de se lancer dans un premier temps au bord d’un véhicule loué. En raison de son environnement minimaliste et des restrictions matérielles, il est essentiel de s’assurer que ce mode de voyage vous convient. Aussi, le choix du modèle doit également tenir compte de l’usage et de la consommation. Par ailleurs certaines marques seront plus difficilement réparables à l’étranger, car l’implantation des constructeurs et la disponibilité des pièces n’est pas forcément mondiale. En bref, avant de goûter la liberté, il est obligatoire de s’y préparer rigoureusement. Si finalement tout cela est trop compliqué, il reste possible de simplement louer une voiture pour les vacances et séjourner où bon vous semble !

vans et fourgons aménagés